Archive pour 2007

Enjoy !

Jeudi 27 décembre 2007

14

Liens :
- Un whisky résolument …
- http://3×3m.com/files/goodyear/index.php
- http://www.koreus.com/files/200404/pub-hansaplast-preservatif.html

La dimension sensorielle, un outil marketing à exploiter

Mardi 25 décembre 2007

Pour doper leur vente et se démarquer, les marques misent de plus en plus sur la dimension sensorielle de leurs produits. Le principe du marketing sensoriel n’est pas nouveau mais il tend à se développer aujourd’hui tant la concurrence se fait pesante dans de multiples secteurs. Le principe est basé sur la valorisation d’un ou plusieurs des cinq sens qui permettrait aux entreprises de favoriser l’achat tout en respectant les attentes des consommateurs.
De plus en plus d’entreprises font ainsi appel à l’expertise de psychologues, chimistes, physiciens et spécialistes de l’analyse sensorielle pour se rapprocher au maximum des préférences et des univers de leurs clients afin de construire des cahiers des charges sensoriels pour leurs futurs produits.
Pour éveiller notre désir d’achat et s’assurer notre fidélité, les pros du marketing sensoriel n’hésitent pas à solliciter sans vergogne nos 5 sens tout en nous promettant « une aventure sensitive et émotionnelle » exceptionnelle ! Les clients sont sensibles aux formes et aux matières. Quelle jouissance face au touché d’un volant, au bruit sourd d’un claquement de portière de voiture ou au parfum subtil et printanier de notre lessive préférée … Pour pascal Veil, sociologue et spécialiste des nouvelles tendances chez Publicis Consultant, « dans un monde de plus en plus virtuel, la perception sensorielle ramène un sentiment réconfortant de réalité ».
Reste à ce concept la nécessité de s’adapter aux sensibilités et subjectivité de chacun, les goûts variant d’un pays à l’autre, d’une culture à l’autre…

Source : (L’express du 15/01/2004 « marketing, les sorciers des 5 sens » de Anne Vidalie)
www.lexpress.fr/reussir/dossier/ vendeur/dossier.asp?ida=423904
http://management.journaldunet.com/0502/050268mkg_sensoriel.shtml

Le succès des « vins concept »

Lundi 10 décembre 2007

On observe, depuis quelques années, de véritables efforts marketing pour capter de nouveaux consommateurs et en particulier le public jeune, cible peu exploitée par le milieu vitivinicole et à conquérir.
Si cette tendance s’est fait connaître en dehors des marchés français, elle a gagné peu à peu notre territoire. Le cliché du vieux vigneron dans sa cave au milieu des barriques n’est plus d’actualité. Il s’agit aujourd’hui de renouveler les codes classiques de la communication vitivinicole pour donner un peu d’originalité et de jeunesse au produit. Les exemples se multiplient pour séduire une clientèle jeune et branchée moins attachées aux grands discours sur le terroir qu’à l’image des produits qu’ils consomment. On assiste ainsi au rejet de l’élitisme et des conseils incompréhensibles autour de la dégustation et à l’attente d’un vin simple au goût facilement identifiable, conditionné dans une bouteille traditionnelle habillée d’une étiquette originale.

Red Truck, Dancing Bull, Little Penguins, Yellow Tail, Fat Bastard… des vins qui font bonne impression non seulement par leur nom, mais aussi pour leur goût!

Meubles design pop art : Lilipopart

Mercredi 5 décembre 2007

Lilipopart est née d’une rencontre inattendue lors du festival de Cannes de 2004 entre 3 jeunes femmes, l’une designer à New York et influencée par le Pop Art, l’autre expert en E-business à Aix et la dernière styliste à Berlin. Cette alchimie féminine donna lieu rapidement à une ligne de meubles et d’accessoires empreint d’une réalité surprenante et s’inscrivant dans une mouvance déco très branchée. C’est un mélange explosif, véritable fusion de Pop réality, d’Art fantaisiste et de design minimaliste, qui s’adapte à tous style d’intérieur classique, contemporain ou futuriste.
La marque s’est dotée d’un concept nouveau : grâce à un nouveau procédé industriel d’intégration d’image, elle propose une personnalisation originale de la gamme « ligne design » d’après les visuels fournis par le client (photos, logos, images…)
Pointez y votre nez… Ca vaut le coup d’œil !

Le blog de marque, un outil marketing à ne pas négliger

Jeudi 29 novembre 2007

En France, le blog de marque, outil de communication direct, spontané et facile à mettre en place, ne cesse de se développer. Outre atlantique la pratique est déjà bien répandue et porte ses fruits. L’exercice n’est pas simple mais se révèle très porteur en terme d’image et de notoriété. Il instaure une relation privilégiée avec le client de par la transparence, la spontanéité et l’échange qu’il rend possible. C’est un outil idéal qui permet de faire émerger une nouvelle marque tout en la faisant sortir de son contexte commercial. Le blog remet de l’humanité dans un monde hyper communiquant.
Cet aspect intéressant peut s’avérer dangereux pour la marque malgré tout. L’information devant être relayée au plus vite, cela limite le contrôle total de sa diffusion.
La contrainte principale n’est pas là cependant ; elle réside dans l’acceptation des marques dans la blogosphère, véritable microcosme régi par des règles et une idéologie engagée. En effet, les « blogueurs historiques » sont assez réticents face à ces nouvelles initiatives qu’ils perçoivent comme des tentatives de récupération marketing.
Le succès réside donc non seulement dans la bonne maîtrise de l’information et de l’échange mais aussi dans un véritable investissement humain. L’exemple de réussite le plus probant est sans aucun doute celui de Nike qui a réunit sur son blog, entre février et mars 2005, plus de 60 000 visiteurs uniques par moi !

Design in Europe

Lundi 26 novembre 2007

42Le nouveau guide Design in Europe, édité par Pyramyd, vient de sortir.

Cet ouvrage, qui présente le travail de 51 des agences européennes les plus créatives du moment, offre ainsi une vaste source d’inspiration et une incontournable base de données pour les entreprises et les étudiants.

On vous le recommande chaudement car il y a de très beaux boulots et je ne dis pas ça seulement parceque vous pourrez trouver une nouvelle fois Bulko dedans ;o)

Bonne lecture !

Bulko se lance dans la Liquidxperience !

Dimanche 25 novembre 2007

A l’encontre des idées préconçues et des sentiers battus, Bulko a décidé de créer LIQUIDXperience, un moyen de communiquer de façon originale en poussant des vins concepts attractifs et dans l’air du temps. Il s’agit ici d’apporter une vision moderne empreinte de fraîcheur, d’originalité et d’amusement sur un marché où les traditions et le terroir l’emportent encore largement. Ici les concepts les plus délirants seront exploités à fond. Soyons fou, funs, branchés, amusons nous !

Pour plus d’info :

Le site : www.liquidxperience.com

Le blog : www.liquidxperience.com/blog

Enjoy !

Samedi 3 novembre 2007

14

Un fond d’écran qui glisse
http://www.planetdan.net/pics/misc/georgie.htm

La pub viral de la xbox (dépêchez vous car interdite)
http://www.marketing-alternatif.com/pub/xbox.htm

Amateurs de Free Style Foot
http://www.delirant.com/soufiane-touzani.php3

Voiture de série la plus rapide du monde
http://www.audi-volkswagen.com/actualite/bugatti-veyron-plus-de-400-kmh.php

Buzz ou marketing viral ?

Samedi 15 septembre 2007

Cela fait de très nombreuses années que les responsables marketing ont pris en compte et cherché à exploiter les phénomènes de bouche à oreille (ou « marketing viral ») permettant de promouvoir une marque ou une offre commerciale (Ex : les systèmes de parrainage mis en place par les clubs de livres/disques).
Au niveau francophone, le terme de buzz marketing est à notre sens trop souvent considéré comme un synonyme du marketing viral. Pour nous, les phénomènes de buzz ne sont qu’une technique parmi d’autres du marketing viral qui vise le plus souvent à créer une rumeur ou un bruit de fond médiatique avant la sortie d’un produit, d’un film ou d’un service. La traduction du terme « Buzz » qui signifie « bourdonnement » confirme d’ailleurs bien cette idée d’un bruit ou d’un son annonciateur.
« Le marketing viral se distingue donc théoriquement d’un simple phénomène classique de bouche à oreille par son ampleur et par sa vitesse de propagation. »

Liens :
- http://gvfre
- abc-netmarketing.com

Le monde du vin

Samedi 25 août 2007

lors que les investissements publicitaires des AOC et des VDQS ont été multipliés par deux entre 2001 et 2003, la tendance de consommation sur cette même période est en baisse de 10%. A l’opposé, les investissements publicitaires des vins de pays et des vins de table ont été divisés par deux et la tendance de consommation est en augmentation de 2%.

En 2003, les investissements publicitaires des eaux étaient de 133 millions et ceux du vin de 36 millions ! Globalement, le vin dépense 0,1 centime d’euro/litre consommé contre 1,2 pour la bière et 1,7 pour les eaux. Les capacités d’investissements publicitaires traditionnelles augmentent mais restent faibles et sont encore plus négligeables dans le secteur de la e-pub.

En 2005, nous sommes plus de 1 milliard d’internautes. Vos clients sont dorénavant sur la toile. En France, en 2005, 25.23 millions de français se sont connectés au cours du mois dernier et 82.9 sont en haut débit. La e-pub est incontournable à mesure qu’Internet se diffuse dans la population (surtout auprès des 15/35ans). Elle est peut-être un moyen pertinent pour toucher un segment précis…aussi concurrentiel que puisse être le marché (producteurs, négociants…).

Sources :
www.vitisphere.com
Pour le marché publicitaire : ONIVINS
Pour la e-pub : journaldunet, expansion.com, les échos